En continuant à utiliser ce site, vous acceptez les conditions générales et notre utilisation des cookies.

By continuing use this site, you agree to the Terms & Conditions and our use of cookies.
Absinthe BiO, Hydrolat (Artemisia absinthium) - Aroma Centre
    Votre Avis(0)
    4,93 €Prix
    Achillée millefeuille, Hydrolat (Achillea millefolium) - Oflorale ™Achillée millefeuille, Hydrolat (Achillea millefolium) - Oflorale ™
      Votre Avis(0)
      5,40 €Prix
      Achillée millefeuille BiO, Hydrolat (Achillea millefolium) - Aroma CentreAchillée millefeuille BiO, Hydrolat (Achillea millefolium) - Aroma Centre
        Votre Avis(0)
        5,69 €Prix
        Agaricus BiO, Hydrolat (Agaricus bisporus) - Aroma CentreAgaricus BiO, Hydrolat (Agaricus bisporus) - Aroma Centre
          Votre Avis(0)
          12,80 €Prix
          Ahibero - Citronnelle Madagascar, Hydrolat (Cymbopogon giganteus)
            Votre Avis(0)
            5,21 €Prix
            Quelle différence entre une infusion et une décoction ?

            Quelle différence entre une infusion et une décoction ?

            Pour réaliser une décoction, les parties de plantes sont, si nécessaire, coupées et fractionnées, puis placées dans l'eau froide.
            Le mélange est porté à ébullition et maintenu à température pendant une durée variable, généralement entre cinq et quinze minutes, puis il refroidit avant d'être filtré.

            La décoction ne doit pas être confondue avec :
            - l'infusion, dans laquelle la préparation est plongée dans l'eau bouillante mais qu'on ne maintient pas à ébullition, comme pour la préparation du thé
            - la macération, dans laquelle la préparation n'est pas portée à ébullition, mais plongée dans l'eau froide.

            Les tisanes peuvent être obtenues par infusion, décoction ou macération selon le type de matières végétales utilisées. La décoction permet une extraction des principes actifs plus complète que l'infusion mais certaines molécules peuvent être dégradées au cours du chauffage à ébullition (on parle alors de molécules thermolabiles).

              Laisser un commentaire